Actualités, évènements et entrevues

Archive pour la catégorie « Romans et récits »

Communiqués,Romans et récits

20 février 2018

« De l’avantage d’être né » un récit de Jacques Godbout

Par Éditions du Boréal

Dans un récit à paraître le 15 mai 2018, De l’avantage d’être né, Jacques Godbout retrace son parcours d’homme et d’artiste, de sa naissance, dans les années 1930, jusqu’à aujourd’hui.

« J’ai entrepris un inventaire systématique de ma vie publique. De l’avantage d’être né décrit de façon chronologique, à partir de mes livres et de mes films, rassemblés par ordre de parution sur une étagère de ma bibliothèque, naissance, éducation, formation, publication, travail, activités littéraires ou cinématographiques et sociales. Le parcours d’un intellectuel de la Révolution tranquille : c’est mon acte de contrition. »

Voilà comment Jacques Godbout présente son nouveau livre, à paraître le 15 mai aux Éditions du Boréal. Ce témoin-acteur de l’évolution du Québec y retrace son parcours d’homme et d’artiste d’hier à aujourd’hui.

Nous y lisons le récit d’une enfance et d’une éducation à l’enseigne du Québec traditionnel, où l’Église occupe une place prépondérante. Issu d’une famille libérale, le jeune Godbout trouve très vite le moyen d’échapper à cette société étouffante. Dès le début de la vingtaine, il séjourne en Éthiopie, où il a été invité comme enseignant. À son retour, c’est un Québec qui s’est déjà mis en marche qui l’accueille. Il emboîte le pas et se retrouve à l’avant-garde. Il évoque pour nous la fondation du Mouvement laïque québécois (MLF), celle de la revue Liberté ou encore la mise en place de la section française de l’ONF et la création de l’Union des écrivains (UNEQ).

L’auteur évoque aussi ses travaux de romancier, d’essayiste, de cinéaste. Nous voyons ainsi s’élaborer une oeuvre en perpétuel dialogue avec l’actualité, où la fiction sert de révélateur au cheminement d’une société.
Tout aussi à l’aise dans les milieux politiques que dans les milieux littéraires, fasciné autant par la révolution culturelle et sociale qui s’opère aux États-Unis que par une France qui redécouvre le Québec dans un malentendu permanent, observateur passionné des questionnements entourant la nation ou la laïcité, Jacques Godbout, figure emblématique de la modernité québécoise, nous livre ici un témoignage marquant.

— 30 —

Source : Les Éditions du Boréal
Renseignements : Gabrielle Cauchy, attachée de presse
(514) 336-3941, poste 229 / gcauchy@dimedia.qc.ca

Aucun commentaire

Brigitte Haentjens faite Officier de l’Ordre du Canada

Par Éditions du Boréal

Le 29 novembre dernier, la metteure en scène et auteure Brigitte Haentjens a été nommée Officier de l’Ordre du Canada par la gouverneure générale du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette.

Pour sa contribution en tant que metteure en scène innovante et pour ses efforts à promouvoir le théâtre francophone en milieu minoritaire au pays.

Rappelons que Brigitte Haentjens œuvre dans le domaine du théâtre depuis près de quarante ans. Elle a été lauréate du prestigieux prix Siminovitch (mise en scène) en 2007, ainsi que du Prix du Gouverneur général de la réalisation artistique (Théâtre) en 2017. Depuis septembre 2012, Brigitte Haentjens assume la direction artistique du Théâtre français du Centre national des arts, à Ottawa. Elle a récemment été élue coprésidente du Conseil québécois du théâtre.

Au Boréal, elle est l’auteure de l’essai Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène (2014) où elle parle de son expérience et de sa vision sur le théâtre. En 2017, elle a publié le roman Un jour je te dirai tout dans lequel elle raconte la rencontre passionnelle entre un homme et une femme.

Toutes nos félicitations à Brigitte !

*

Aucun commentaire

Plusieurs nominations aux prix Écrans canadiens pour « La petite fille qui aimait trop les allumettes » et « C’est le cœur qui meurt en dernier »

Par Éditions du Boréal

Deux longs métrages québécois adaptés de romans parus au Boréal s’illustrent aux prix Écrans canadiens 2018. La petite fille qui aimait trop les allumettes, de Simon Lavoie (adaptation cinématographique de l’œuvre phare de Gaétan Soucy) et C’est le cœur qui meurt en dernier, d’Alexis Durant-Brault (adapté du roman de Robert Lalonde), ont tous deux reçu plusieurs nominations, dont celle de « Meilleur film » et celle de « Meilleur adaptation ».

Le gala des prix Écrans canadiens sera diffusé sur les ondes de CBC le 11 mars à 20h.

*

*

 

 

 

 

 

 

*

*

*

*

*

Aucun commentaire

Salon du livre de Montréal 2017 : séance de dédicaces

Par Éditions du Boréal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires

Marie-Claire Blais finaliste du Grand Prix du livre de Montréal 2017

Par Éditions du Boréal

La Ville de Montréal a dévoilé les noms des finalistes du Grand Prix du livre de Montréal 2017. Marie-Claire Blais est en lice pour son roman Des chants pour Angel.

Créé en 1965 afin de promouvoir l’excellence en création littéraire et souligner le dynamisme du milieu montréalais de l’édition, le Grand Prix du livre de Montréal récompense une œuvre nouvellement parue dont la facture et l’originalité se révèlent exceptionnelles.

Le nom du lauréat sera annoncé le 13 novembre au cours d’une cérémonie à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Le prix est doté d’une bourse de 15 000 dollars.

Pour plus de détails et pour connaître les noms des finalistes, cliquez ici.

Enregistrer

Aucun commentaire

Denys Delâge, Catherine Eve Groleau et Simon Roy au Salon du livre de Rimouski

Par Éditions du Boréal

Le Salon du livre de Rimouski ouvrira ses portes le 2 novembre prochain au centre des congrès de l’hôtel Rimouski. Denys Delâge, Catherine Eve Groleau et Simon Roy seront sur place pour vous rencontrer et participer à des activités.

 

Denys Delâge

 

Samedi 4 novembre

13 h 30 : Conférence « Les peuples autochtones dans l’engrenage des régimes coloniaux », salle Langevin

14 h 30 à 15 h 30 : séance de dédicace, stand 79

Dimanche 5 novembre

13 h 30 à 14 h 30 : Table ronde : « Nous sommes tous des passeurs. Parlons racisme, culture, vivre-ensemble», salle Blais-Léonard

14 h 30 à 15 h 30 : séance de dédicace, stand 79

 

Catherine Eve Groleau

 

Vendredi 3 novembre

17 h 30 : Entrevue « Premier roman », mezzanine Hydro-Québec

18 h 30 à 19 h 30 : séance de dédicace, stand 79

Samedi 4 novembre

10 h : Déjeuner Jazz Radio-Canada, café des écrivains Radio-Canada

12 h 30 à 13 h 30 : séance de dédicace, stand 79

 

 

Simon Roy

Vendredi 3 novembre

17 h 30 à 18 h 30 : séance de dédicace, stand 79

19 h 30 : Entrevue « Relations Père-fils », café des écrivains Radio-Canada

20 h à 20 h 30 : séance de dédicace, stand 79

*
 *
 *
 *
 *
 *
Pour connaître la programmation complète, visitez le site Internet du salon.

 

Enregistrer

Enregistrer

Aucun commentaire

Salon du livre de l’Estrie : Louise Desjardins et Louis Hamelin

Par Éditions du Boréal

Le Salon du livre de l’Estrie ouvre ses portes le 12 octobre prochain au Centre des foires de Sherbrooke.

Louise Desjardins et Louis Hamelin y participeront.

 

 

Louise Desjardins

Samedi 14 octobre 

11 h 15 à 12 h 15 : Table ronde « Aimer, soigner, résister : regards croisés de femmes », Place Télé-Québec

12 h 30 à 13 h 30 : séance de dédicace, stand 620 H

15 h à 16 h : séance de dédicace, stand 620 H

 

Louis Hamelin

Samedi 14 octobre

14 h à 15 h : séance de dédicace, stand 620 H

Dimanche 15 octobre

13 h à 14 h 30 : séance de dédicace, stand 620 H

15 h à 16 h : Table ronde « Géolittérature », Place Télé-Québec

 

Pour toute information sur les séances de dédicace et les activités, visitez le site Internet du salon.

Aucun commentaire

Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec