Actualités, évènements et entrevues

Communiqués,Romans et récits

20 février 2018

« De l’avantage d’être né » un récit de Jacques Godbout

Par Éditions du Boréal

Dans un récit à paraître le 15 mai 2018, De l’avantage d’être né, Jacques Godbout retrace son parcours d’homme et d’artiste, de sa naissance, dans les années 1930, jusqu’à aujourd’hui.

« J’ai entrepris un inventaire systématique de ma vie publique. De l’avantage d’être né décrit de façon chronologique, à partir de mes livres et de mes films, rassemblés par ordre de parution sur une étagère de ma bibliothèque, naissance, éducation, formation, publication, travail, activités littéraires ou cinématographiques et sociales. Le parcours d’un intellectuel de la Révolution tranquille : c’est mon acte de contrition. »

Voilà comment Jacques Godbout présente son nouveau livre, à paraître le 15 mai aux Éditions du Boréal. Ce témoin-acteur de l’évolution du Québec y retrace son parcours d’homme et d’artiste d’hier à aujourd’hui.

Nous y lisons le récit d’une enfance et d’une éducation à l’enseigne du Québec traditionnel, où l’Église occupe une place prépondérante. Issu d’une famille libérale, le jeune Godbout trouve très vite le moyen d’échapper à cette société étouffante. Dès le début de la vingtaine, il séjourne en Éthiopie, où il a été invité comme enseignant. À son retour, c’est un Québec qui s’est déjà mis en marche qui l’accueille. Il emboîte le pas et se retrouve à l’avant-garde. Il évoque pour nous la fondation du Mouvement laïque québécois (MLF), celle de la revue Liberté ou encore la mise en place de la section française de l’ONF et la création de l’Union des écrivains (UNEQ).

L’auteur évoque aussi ses travaux de romancier, d’essayiste, de cinéaste. Nous voyons ainsi s’élaborer une oeuvre en perpétuel dialogue avec l’actualité, où la fiction sert de révélateur au cheminement d’une société.
Tout aussi à l’aise dans les milieux politiques que dans les milieux littéraires, fasciné autant par la révolution culturelle et sociale qui s’opère aux États-Unis que par une France qui redécouvre le Québec dans un malentendu permanent, observateur passionné des questionnements entourant la nation ou la laïcité, Jacques Godbout, figure emblématique de la modernité québécoise, nous livre ici un témoignage marquant.

— 30 —

Source : Les Éditions du Boréal
Renseignements : Gabrielle Cauchy, attachée de presse
(514) 336-3941, poste 229 / gcauchy@dimedia.qc.ca

Aucun commentaire

Il n’y a pas encore de commentaires sur ce billet.

Laisser un commentaire


Les Éditions du Boréal
4447, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2J 2L2
Tél: (514) 287-7401 Téléc: (514) 287-7664

Les photos des auteurs ne peuvent être reproduites sans l'autorisation des Éditions du Boréal.

Conseil des Arts du Canada Patrimoine canadien SODEC Québec